FREN 110 Lecture Notes - Sheikh, Sous, Full-Time Equivalent

13 views2 pages
Published on 14 Apr 2013
School
Queen's University
Department
French Studies
Course
FREN 110
Page:
of 2
Récit 1
1. eau et habitation, il y a la vie, le retour a la vie
2. printemps c'est la pluie
-dur marchent sans souliers et n'avancent pas facilement, danger
- 3 groupes, des milliers de personnes, 3 troupes
3. longue, interminable, silence, éternité; chaque journée s'est présenté comme le mode du rite,
unité de temps = la journée
4. offre aide aux nomades et à l'homme aveugle, compassion pour tous (comme Lalla), homme
de charité comme home bleu, tour scène est vue par ses yeux
-entendu que le cheikh peut guérir, man a pouvoir de rendre la vue
5. abandon ceux qui sont trop faibles/tombent, n'arriveront jamais au fin si on arrête, faut
sacrifier parce qu'ils sont trip lourdes
6. font la fête, musique, chante, la joie… signe géographique = montagnes, signe d'espoir si on
les voit faut dire que le désert va terminer bientôt
7.
8. ville pour se reposer, ville sainte = Sidi Ahmed ou Moussa, fait penser au pèlerinage
- prière dans un tombeau… pourquoi? Car peut-être c'est son dernier jour de voyage, peut
être dernier jour de vie
9. focalisation sur Nour, description omniscient vers celle personnelle, esprit et mémoire de
Nour; lien entre Nour et Lalla, moment et vu tout ça, donner émotions et concrétiser les émotions
du voyage, individualiser
10. lieu stratégique, organisation générale, arrive à la vallée de Souss
11. sont nerveux et excités, cris exclamations, derrière cette joie il y a aussi de nerves
12. temps vague, désert fait perdre le temps humain, désert on perd sa direction et sensé du
temps, immersion de l'éternité parce on souffre
13. forteresse militaire, pas invention de l’homme, a la fois réelle et irréelle: {réelles} maisons
faites comment = fait de boue [faut avoir terre et eau, c'est pauvreté absolue, modestie…
avantage? garde toujours la fraicheur a l'intérieure si on a eau on peut rafraichir un peu plus],
hautes murs {irréelles} comme suspendu dans la lumière du soleil, ville de mystère, de magie,
ville qui semble flotter dans le ciel dans l'air terre magique et promise,
14. huile et le musc = luxe
Récit 11
1. va vers la Marseille, dans un bateau ;
2. excites, sont des réfugies, "ont l'air triste et apeure, ils ont des figures jaunes …" p 260
3. pleut, atmosphère triste et déprimant, premières impressions = Lalla imaginait le paradis mais
en vérité c'est triste et sale, beaucoup d'indifférence, pas chaleureuse,
4. pour s'échapper de la guerre... raison officielle = elle vient pour travailler, traite doit intégrer
les gens
5. comme Nour elle aide tous les autres and doesn't expect anything in return
6. Aamma, ont été sépares
7. Espagne... voyage bizarre, vont de ville en ville pour voir si elles peuvent, Paris = croit plus de
travaille, mais c'est une déception, désillusion, mais Marseille est plus chaud près de la
Méditerranée.
8. phrase en mouvement comme Lalla, phrases longues et courtes, montrent ce que fait Lalla,
moves from here to there to everywhere, elle voit et cherche tout
9. personne fait attention a Lalla, c'est indifférence les gens regardent sans voir, espace urbain
mais ville ordinaire, espaces vierges qui attendent pur être construites,
10. POV: Lalla qui observe tout, changement de focus, le regarde de Lalla
11. qu'est-ce qu'elle découvre/comprend finalement: choses semblables a la cité… AND ---> a
propos des gens qui vivent a Marseille, chacun fuit l'autre chacun vit sans identité, cohabitent
mais pas de culture véritable
12. gare: gens qui arrivent et ceux qui partent, vient retrouver la fille, peu d’émotion gens
s'embrassent, il y a de l'humanité, lieu de carrefour, lieu social