Class Notes (995,956)
CA (574,558)
Western (59,278)
French (70)
Lecture 2

French 4040A/B Lecture Notes - Elision, Bes, DunePremium

5 pages79 viewsFall 2016

Department
French
Course Code
French 4040A/B
Professor
John Nassichuk
Lecture
2

This preview shows page 1. to view the full 5 pages of the document.
September 19
Substrats et superstrats
- A partir du Xe siècle avant notre ere, les premiers Celtes apparaissent dans l’hexagone de la
« Gaule »
- Inscriptions ‘gaulo-grecques’ du 2e siècle
- Inscription ‘gallo-latins’ du 1er siecle de notre ère.
- La langue gauloise exerce peu d’effets sur le français du point de vue de la syntaxe et formes. Sa
principale contribution est d’ordre lexicale
Epigraphie : inscription, writing on
Si l’on écarte les archaïsme et régionalisme, le français contemporain comprend environ 150 mots
d’origine gauloise. (fait partie de français moderne)
- Le substrat germanique : chute romaine, chute progressive de l’empire romain.
- Connu 2 phrases principales, celle des Lettes (3e sielce DNE) et des Francs. (réunit territoire de
Gaule)
- A partie du Ve siècle, une population massive de langue germanque arrive sur territoire
gauloise.
- Longue période de bilinguisme : nouveaux arrivants se latinisent.
- Pendant cette période, le langue latine parlée acquiert un nouveau vocab germanique qui se
greffe sur latin (langue technique et juridique)
- Bilinguisme ethnique en Gaule, mais dès le 8e siècle, le latin, langue officielle imposée par
régime carolingien, comme à supplanter le francique
- Aujourd’hui 600-700 mots empruntés a la langue francique.
Charlemagne : régime carolingien
La latinisation de Gaule (2e siècle notre ere-3e siècle notre ère)
- Latin parle en Gaule conserve structure morphologiques et syntaxiques essentielles du latin
- Lenteur de l’acquisition de la langue latin en Gaule, étalée sur nombreuses génération (au moins
4 siècles à partir de la conquête de territoire par l’armée de J.Ceasaer)
- Latin vient a dominer, en partie comme langue de religion chrétienne.
- Latinisation porte en forme, non seulement naissance de futurs dialectes a l’intérieur de chaque
domaine mais aussi fragmentation de Gaule en langues.
find more resources at oneclass.com
find more resources at oneclass.com
You're Reading a Preview

Unlock to view full version

Subscribers Only

Only page 1 are available for preview. Some parts have been intentionally blurred.

Subscribers Only
- Romanes distinctives : (français (oïl…NORD), occitan(d’oc), franco-provençal(Provence))
Latin du français
- La dominance de la langue latine (plus de question à le défendre) conduit à une disparition
temporaire de la langue écrite, liée à la disparition des écoles latines antiques (VIIe siècle)
- Différence grandissante entre langues écrites et parlées
- Le régime carolingien impose reforme linguistique, afin de stabiliser la comm dans leurs
domaines.
- Alouin d’York, promoteur de la réforme de l’éducation latin (il est lettrer en latin, mais ne parle
pas parfaitement)
- Les Serments de Strasbourg (842), est la première manifestation d’une langue proto-romane
basée sur le latin
La transition graphique
- Au terme de ces remarques préliminaires, un constat majeur s’impose : diligence entre langue
« romane » et langue n’est autre que celle d’entre 2 latines : parlée(evolving) et écrite (stable)
- Aux VIIe siècle et VIIIe siècle, les cas obliques (latin a 6 cas, dans les langues modernes, il y en a
1-2… 1 cas : nom, 2 : accus) disparaissent de langue latine parlée.
- IXe-XIe siècle : apparition des 1ers textes françaises
- Difficultés de transportation phonétique
oLa Séquence de Sainte Eulalie
- XII-XIII : mise en place d’un système graphique
- Une tradition de production existe en français se développe
- Les 1ers grands textes de langue françaises proviennent de l’ile anglaise.
XIV-XVe siècles : relatinisation et normalisation
A partir de cette époque, l’écriture de langue roman cesse d’être strictement phonographique.
Désormais, l’usage se répand de faire apparaitre dans la graphie des lettres qui ne sont pas prononcer
ne l’ont jamais été.
Les scribes s’efforcent de faciliter la lecture en ajoutant des lettres silencieuses, certaines desquelles
permettent d’identifier la racine latine
Ex : redouter>redoubter (latin : dubitaire)
Recevoir : recepvoir (recipere)
Correction grammaticale devient aussi critère d’ajout
Ex : je bas > je bats (battre)
find more resources at oneclass.com
find more resources at oneclass.com
You're Reading a Preview

Unlock to view full version

Subscribers Only

Only page 1 are available for preview. Some parts have been intentionally blurred.

Subscribers Only
You're Reading a Preview

Unlock to view full version

Subscribers Only

Only page 1 are available for preview. Some parts have been intentionally blurred.

Subscribers Only
You're Reading a Preview

Unlock to view full version

Subscribers Only

Only page 1 are available for preview. Some parts have been intentionally blurred.

Subscribers Only
You're Reading a Preview

Unlock to view full version

Subscribers Only

Loved by over 2.2 million students

Over 90% improved by at least one letter grade.