Study Guides (248,496)
Canada (121,594)
POL2508 (3)
Midterm

CHEAT SHEET POL2508 MIDTERM.docx

3 Pages
152 Views
Unlock Document

Department
Political Science
Course
POL2508
Professor
Francois Charbonneau
Semester
Winter

Description
Qu’est-ce que la modernité? C’est la longue période d’affirmation d’égale dignité de tous les êtres humains. L’égalité des conditions repose sur le statut et affecte le politique puisque chaque personne occupant un statut particulier, possède des tâches qui lui sont associés. Ce qui diffère l’ancienne époque de la modernité c’est la source d’autorité; Avant le noble tirait l’autorité de son statut, Maintenant l’individu tire l’autorité du consentement populaire puisqu’il y a égale dignité. Donc la fiction fondatrice de la modernité c’est le consentement volontaire populaire. Machiavel (1469-1527) Italie, Territoire divisé entre groupes en guerre, ces guerres internes et les politiques du Pape sont 2 obstacles à l’unification de l’Italie. Il est fonctionnaire noble de la famille des Médicis (au pouvoir jusque 1492, où Machiavel travaille pour le groupe qui les a chassés). 1512, Médicis regagne pouvoir et l’emprisonne. Il écrit livre le Prince (recette pour prendre le pouvoir et le conserver) pour Laurent de Médicis, espérant qu’il réunifiera l’Italie. 2 pouvoirs à l’époque (Empire, pouvoir temporel, salut des corps/ Église, pouvoir spirituel, salut des âmes). Machiavel dit que l’Espagne et France sont forts et unifiés par le pouvoir temporel (leur monarque) qui est séparé du pouvoir spirituel. (Il faut garder l’église à distance). Son anthropologie : (sa conception de l’être humain); L’humain est naturellement 1) Immuable (restent les mêmes, dans réactions ou façon d’agir). 2) Méchant (sont égoïstes, pensent à eux-mêmes, et sont porté vers le mal). 3) Insatiable (jamais satisfais car leurs désirs sont supérieurs à leur puissance). Sa compréhension du politique : Église = ennemi, il dit au Prince de tuer, bruler, faire le mal, pour un plus grand bien. Si le pouvoir politique est fort, donc les gens vont obéir davantage. Ainsi, le pouvoir est une fin en soi (il faut tjrs essayé de le conserver). Condition naturelle du politique c’est la guerre, pas de place pour moralité. Fortuna : ce qui est donné ne peut être changé, ce sont des paramètres indépendants de la volonté humaine, variables inchangeables ex : population (man power). 1 élément de fortuna c’est que les gens s’attendent à ce que le prince est vertueux. Vertu : d’effectuer des actions moralement bonnes et recherche pour le bien commun. Virtu : art politique, capacité d’obtenir objectifs sans considérations de moralité, (il faut uniquement paraitre vertueux et bon pour satisfaire aux attentes de la pop). Donc Réalité=Perception. La promesse est utile pour faire penser aux autres que tu es bon, si elle n’est pas respectée, on peut s’en sortir avec la parole. (2) ress. De la Virtu pour agir contre l’ennemi sont 1)La force du lion (a la force brute mais ne reconnaît pas les pièges) 2)La ruse du renard (pas de force brute mais reconnaît les pièges). Pour gérer les humain c’est la force et les lois. Devenir prince par vertu ou fortune. Cesare Borgia : obtient la Romagne dans un espace non-pacifié (espace nouveau). Il embauche Remirro de Orco pour terroriser le peuple afin d’établir la paix. Une fois établie, Cesare le tue sur la place publique et « la foule fut laissée satisfaites et stupides » (satisfied and clueless). Ceci explique que Cesare s’est assuré une bonne perception venant de son peuple. Réalité=Perception. Rôle de l’État : Dans chq État il y a 3 entités immuables. 1) Le Prince : à la tête de l’État, assure l’ordre et garde le pouvoir. 2) Les Grands : seigneurs/noblesse. Ont le potentiel de prendre la place du Prince et gouverner. Leur passion c’est l’oppression des Petits pour s’enrichir. 3) Les Petits : RDP, leur passion c’est de ne pas être opprimés par les Grands. Il existe 2 dangers potentiels pour l’État, les Grands peuvent vouloir opprimer le Prince et les Petits peuvent vouloir renverser le Prince pour ne plus être opprimés. Machiavel dit que pour garder le pouvoir, il faut surveiller les Grands pour qu’ils n’oppriment pas les Petits, et il faut être aimé par les Petits car c’est le plus grand # de pers. DONC l’État doit servir 1) Aux ambitions du Prince (pouvoir, aggrandir territoire, préserver l’ordre et paraître vertueux) 2)Outil d’équilibre entre les Grands et les Petits. (surveiller grands, satisfaire petits). Fondation du politique : Pour fonder État c’est d’assumer une difficulté et d’accepter d’aller contre la moralité (être sale). Volontarisme c’est que le Prince doit vouloir créer l’État et aller contre la volonté des autres (uniquement la volonté de l’un (détruire libertés des Grands et et assurer défense des Petits.) Pensée politique : Machiavel représente première vague de modernité car il introduit le réalisme politique et dit que la cité terrestre doit se modeler la cité de Dieu. Thomas Hobbes (1588-1679) Les circonstances furent sa philosophie. Guerre civile Anglaise (1641-1651) est évènement marquant de sa vie car il apprend la mort de plusieurs de ses amis. Elle oppose les parlementaires et les royalistes car le roi Charles l voulait taxer la population mais les parlementaires ont refusé. 30 Janvier 1649 roi décapité par une hache (choquant car noble ac épée). Il n’est pas remplacé, début du Commonwealth jusqu’en 1653 ou Cromwell dirige avant que Charles ll prennent le trône en 1660. Pensée scientifique : Science émergente, découvertes se font par l’observation. Ex : Galilée prouve que la terre tourne autour du soleil, modifie perception des gens. Hobbes se dit inventeur de la science politique. Il veut créer une révolution copernicienne et établir des règles universelles de comportements humains. Son anthropologie : Pense que les humains sont égaux par nature, de l’égalité procède la défiance (car 2 hommes qui désirent la même chose ne pouvant être partagée, deviennent ennemis), et de la défiance procède la guerre. (3) choses causes querelles : la rivalité de profit, la méfiance de sécurité et la fierté de réputation. Dans l’état de nature, il n y a aucune lois positive, il y a absence de confiance car tt ce qu’on fait c’est pour se préserver, aucune moralité, la propriété privée n’existe pas, (est à vous jusqu’un plus fort vient la prendre), pas d’injustices car pas de pouvoir commun, donc pas de lois. L’homme est un loup pour l’homme car il a peur d’être tué de manière violente, mais a également la capacité de tuer. DONC instinct d’auto préservation va nous pousser à sortir pour trouver un nouveau syst. Droit de nature : liberté de se faire justice soi-même pour la préservation de sa propre nature. Loi de nature : interdiction de détruire sa vie. Droit= liberté de faire qqchose ou s’en abstenir. Loi = détermine et nous lie. Contractualisme : Il faut renoncer au droit de nature, et accorder cette permission au souverain. Contrat=transmission mutuelle de droits, un échange. Création de lois positives qui délimitent l’espace de liberté de chacun. Souverain établit régime de confiance (individus-système) pour réduire la méfiance, par la peur du pouvoir (les contrats sans l’épée sont que des mots). Le système est donc basé sur le calcul de l’intérêt véritable (non-respect =conséquence). Justice »système »conséquences »procès. Promesse est fondatrice du contrat. Leviathan : Monstre fictif, somme de toutes les forces individuelles dans l’espace politique pour assurer le respect de tous au contrat social, et garantir la préservation de tous. 1 étape : acceptation du contrat par tous. 2 étape : choisir un souverain hors le contrat qui possède tous le pouvoir Ce souverain est le garant hors le système et calcule lui-aussi l’intérêt véritable (respect de sa position ou sinon révolte). Monarchie est idéale mais non basée sur la volonté de Dieu, mais plutôt sur la volonté du peuple (peur de Dieu est – effective car conséquences ne sont pas immédiates). Pensée politique : Hobbes a mis 1) L’égalité au cœur du politique 2) L’égoïsme au fondement du politique (pour satisfaire les intérêts personnels 3) Les lois positives dans le système. Étienne De la Boétie (1530-1563) écrivain et poète français célèbre pour Discours de la servitude volontaire. Pourquoi des milliers de personnes obéissent à une personne? ( Que justifie la légitimité de l’autorité?) C’est car la servitude est justement volontaire! Le peuple endure ses propres malheurs. Raisons de la servitude 1) L’habitude 2)La dévotion (volonté). La figure du nom d’Un fascine les sujets qui ne voyaient pas leur roi mais entendaient uniquement les faux exploits qui ont étés répandus en rumeurs qu’il a commencé lui-même. (Peur =obéissance).Anthropologie « positive » : les humains sont libres et égaux dans le sens qu’ils ont la possibilité de l’être. Humains juste naturalistes=droit naturel. Il existe dans la nature certaines compétences différentes (forts/faibles) mais pas pour se contrôler, c’est pour se complémenter (fort aide faible) car les hommes sont bons naturellement, et ont un sens inné de liberté. Cependant, malgré cette nature, il prend facilement un autre pli lorsque l’éducation le lui donne. Le tyran tire donc sa force de l’ignorance par une éducation contrôlée. DONC 1)La nature humaine est Malléable 2) L’institution change l’humain 3) Il est faible et facilement achetable. Fonctionnement de la tyrannie : Le tyran asservis les sujets les uns par les autres. Il s’entoure de 5-6 personnes, qui eux en contrôle une centaine chaque, qui eux en contrôle des milliers. C’est les biens qui rendent les hommes dépendants. C’est genre une structure pyramidale de néopatrimonialisme envers le roi. John Locke (1632-1704) Membre du parti Whig, défend les parlementaires élus par la nation, donc contre monarchie. Glorieuse révolution 1688, ses livres sont lus pour comprendre celle-ci par le principe de la loi naturelle. Lorsque Guillaume lll Marie prennent pouvoir 1688, créent Bill of Rights disant que le peuple ne peut être taxé et pas d’armée sans consentement parlementaire. Filmer(1588-1653) : auteur le plus lu à l’époque, Locke répond à ses livres. Défend pouvoir absolu du monarque qui vient du divin et est pouvoir sans limites. Pense que humains ne sont pas égaux;
More Less

Related notes for POL2508

Log In


OR

Join OneClass

Access over 10 million pages of study
documents for 1.3 million courses.

Sign up

Join to view


OR

By registering, I agree to the Terms and Privacy Policies
Already have an account?
Just a few more details

So we can recommend you notes for your school.

Reset Password

Please enter below the email address you registered with and we will send you a link to reset your password.

Add your courses

Get notes from the top students in your class.


Submit