Examen final - Study Guide

14 Pages
59 Views

Department
French
Course Code
FREB55H3
Professor
Sébastien Drouin

This preview shows pages 1,2,3. Sign up to view the full 14 pages of the document.
Description
En quoi La Double inconstance représente l’esprit de la Régence de Philippe d’Orléans ? Donnez des exemples à partir de la pièce. - La Régence de Philippe d’Orléans (1715-1723) = période qui suit la mort de Louis XIV et qui précède le règne personnel de Louis XV. - Le duc de Saint-Simon (1675-1755) a laissé des pages impérissables sur la Régence. - Frivolité = superficiel, légèreté, badinage, insouciance (manque de soucis), rejet de sérieux, importance des petits riens, la régence était obsédé par l’idée de l’amour frivole - C’est ce type de l’amour qu’on trouve dans l’œuvre de Marivaux que les Français ont nommé [marivaudage] - Avant de succomber aux attraits du luxe et des honneurs,Arlequin et Silvia en auront fait avec virulence le procès. La Double inconstance est la première pièce de Marivaux à contenir une critique sociale. Reprenant l’un des thèmes favoris du XVIII siècle, celui de la civilisation corruptrice, le dramaturge s’y livre à une satire de l’aristocratie, à travers les propos de deux jeunes paysans. o Le réquisitoire de Silvia contre l’hypocrisie courtisane - Ala manière du moraliste, la jeune fille présente la cour comme un étrange « pays », une contrée dont les mœurs vont au rebours du bon sens et de l’honnêteté. Elle s’indigne que l’on puisse «tout naturellement et sans honte » lui conseiller d’abandonner Arlequin et de manquer à sa parole. Il est vrai que dans «ce maudit endroit-ci » le naturel a changé de sens, et n’a plus rien à voir avec « les grâces naturelles » de Silvia, dont Flaminia fait l’éloge à la fin de cette scène (II, 1). - La Double Inconstance représente une critique de la Régence de Philippe d’Orléans - Silvia, auprès de Flaminia, qui la flatte, critique l’hypocrisie et le cynisme des courtisans, et lui confie les hésitations de son cœur - Naïvement,Arlequin dénonce l'immensité et l'inutilité de ce grand palais, où règnent la bassesse et les médisances, sans que l'on puisse par ailleurs conserver un semblant d'intimité. - 1715-1723 - Période qui suit la mort de Louis XIV - Précède le règne personnel de Louis XV - Marque une sorte de libération des mœurs o Les conséquences morales- le libertinage et ambivalence de Silvia o Le mariage est comme un « business » elle ne doit pas épouser l’homme qu’elle aime o Arlequin et Silvia sont infidèles de leurs amours pour les autres personnes mais ils ne disent pas o Ils jouent l’un l’autre - Fait l’objet de plusieurs scandales (orgies, blasphème, inceste) o Il y avait plusieurs scandales entre les personnages o Flaminia est une manipulatrice- veut séduireArlequin pour que le prince peut épouser Silvia o Elle est un hypocrite→ elle a réussi le cœur d’Arlequin et la confiance de Silvia - Secondé par le cardinal Dubois (un personnage hautement scandaleux) - Est marquée par le « système » de John Law : introduire une monnaie de papier qui conduisit à un échec retentissant - Est marquée par la polysynodie ; tentative de partager des pouvoirs entre le régent, la noblesse et les parlementaires o La noblesse du prince→ il s’agit comme quelqu’un de la cour- il a enlevé Silvia parce qu’il l’aime o Parce qu’il est un prince il peut faire n’importe quoi - Survenir de violents affrontements religieux (jansénistes-France+ jésuites-Rome) - Un moment transitoire - Frivolité→ superficiel, amour, rejet de sérieux o Les personnages ne sont pas fideles à propos de leurs amours o Une importance des petits riens o Rejet de sérieux Expliquez dans quelle mesure Candide incarne, quelques décennies plus tard, l’esprit de la Crise de la conscience européenne. Donnez des exemples à partir du conte de Voltaire. - That epoch was critical as people started to debate about revolutions and about the truth of the Scripture and mysteries. Free minds fought tradition. They talked about the natural rights and dreamt of an age of happiness based on reason and science. - le basculement psychologique entre une France marquée par l’ordre, le sens de l’autorité, la croyance aux dogmes, la fidélité à l’Église et au roi et une France marquée par le règne de la Raison, du doute, de la liberté individuelle, du rejet des Institutions, de l’Église, des vérités traditionnelles - La multiplication des savoirs mène l’Europe du XVIIe siècle à rejeter plusieurs croyances traditionnelles. (Peur de Dieu, du Diable, croyance en l’astrologie, peur des comètes, de la fin du monde, etc.) - C’est la raison pour laquelle on utilise, après Paul Hazard, l’expression de Crise de la conscience européenne pour parler de l’époque avec laquelle commence le XVIIIe siècle, ou Siècle des Lumières. - Le XVIIIe siècle est connu pour être une époque qui vit l’expansion de la liberté de penser et de la subversion en réaction à l’austérité de la fin du règne de Louis XIV. Cette liberté de penser et d’agir porte souvent le nom de « libertinage ». - La grande majorité des auteurs des XVIIIe siècles sont des libres penseurs comme Voltaire s’oppose au fanatisme de la religion et, parfois, à l’omnipotence de la monarchie - “The Enlightenment” is the name for a movement that encompasses a wide variety of ideas and advances in the fields of philosophy, science, and medicine that began in the seventeenth century and peaked in the eighteenth century. Many historians mark the French Revolution as the crowning event of the Enlightenment era. The primary feature of Enlightenment philosophy is a profound faith in the power of reason and rational thought to lead human beings to a better social structure. The champions of the Enlightenment called for rebellion against superstition, fear, and prejudice. They attacked the aristocracy and the church. Candide reflects Voltaire’s lifelong aversion to Christian regimes of power and the arrogance of nobility, but it also criticizes certain aspects of the philosophical movement of the Enlightenment. It attacks the school of optimism that contends that rational thought can curtail the evils perpetrated by human beings. - Dutch orator (first person he meets in Holland) embodies the pettiness of clergy members who squabble over theological doctrine while people around them suffer the ravages of war, famine, and poverty. The orator cares more about converting his fellow men to his religious views than about saving them from real social evils. o Voltaire makes another attack on religious hypocrisy through the character of the Franciscan who steals Cunégonde’s jewels. The Franciscan order required a vow of poverty from its members, making Voltaire’s choice of that order for his thief especially ironic. (CH. 10) o The old woman’s story functions as a criticism of religious hypocrisy. She is the daughter of the Pope, the most prominent member of the Catholic Church. The Pope has not only violated his vow of celibacy, but has also proven unable and unwilling to protect his daughter from the misfortunes that befell her. o The six strangers, who claim to be dethroned kings, serve as an extended mockery of the arrogance of the aristocracy.Although they believe they are naturally endowed with the right to power, they continually lose power through wars and political upheaval. - Voltaire strongly opposed certain Enlightenment ideas about social class. Some Enlightenment thinkers promoted the idea of the enlightened monarch as an alternative to a radical reformation of society. Instead of denying the divine right of kings, the concept of the enlightened monarch relied on the idea that rulers could use their power to ensure the protection of their subjects’rights. The reach of the monarch’s power could be extended so that he or she could ensure this protection. Thus, the name of the Enlightenment could be used to legitimize tyranny. Moreover, witch-hunts and organized campaigns of religious persecution continued well into the eighteenth century, and Enlightenment philosophy’s propagation of reason as a social antidote did not bring a halt to the ravages of superstition and fear. Candide illustrates this fact in the figure of the Grand Inquisitor who orders an auto-da-fé to ward off earthquakes and immediately afterwards there is an Earthquake anyways. Expliquez Candide à la lumière du contexte de parution du conte de Voltaire. Donnez des exemples à partir du texte. La Guerre de SeptAns - La Guerre de SeptAns (1756-1763) était une guerre qui plonge le monde (Europe, Amérique, Inde) dans un bain de sang. Pour plusieurs spécialistes, il s’agit de la véritable «première » guerre mondiale. Le tableau des invasions bulgares en Westphalie peint par Voltaire au début du conte est une claire allusion à la violence des invasions qui se déroulent en Europe. - Voltaire décrit l’Europe comme un continent sans cesse ravagé par la guerre et les conflits. Si le contexte lui procure plusieurs raisons de s’alarmer, les réflexions que Voltaire fait dans Candide s’enracinent également dans sa philosophie pessimiste de l’histoire. Voltaire, dans ses travaux d’historien, fait l’histoire de l’opinion, des erreurs et de la folie des hommes. - L’horreur de la guerre est un thème omniprésent dans Candide. Cela est indissociable du fait que Voltaire écrit son conte durant la Guerre de SeptAns (1756-1763). - Chap. 2. Le thème de la guerre apparaît rapidement dans Candide, soit dès que le héros est chassé du château. Il est enrôlé de force dans l’armée bulgare. o Candide is forced to join the Bulagare army - Chap. 3: Notez comment Voltaire fait passer Candide de l’horreur absurde des champs de bataille à l’intolérance religieuse (dans le pays supposé être le plus tolérant d’Europe: la Hollande). o War spoken about between theAbares and the Bulgares is actually a depiction of the war between the Prussian and the French - Chap. 8. Le début de l’histoire de Cunégonde relate aussi les horreurs de la guerre. o La viole de Cunégonde par les Bulgares Tremblement de Terre à Lisbonne - The earthquake in Candide is based on a real earthquake that leveled the city of Lisbon in 1755. Before writing Candide, Voltaire wrote a long poem about that event, which he interpreted as a sign of God’s indifference or even cruelty toward humanity. The earthquake represents all devastating natural events for which no reasonable justification can be found, though thinkers like Pangloss might do their best to fabricate flimsy justifications in order to maintain a philosophical approach to life. Analysez la représentation du poète dans Bénédiction. - Ce poème, sans doute composé par un Baudelaire assez jeune (cf, commentaire p. 265) présente une conception exaltée du poète comme étant sacrifié, voire martyr. - Notez la dichotomie entre l’horreur exprimée par la mère à la vue du poète et la description idéalisée que Baudelaire fait du poète à partir du vers 24. - Notez le saut dans le temps qui survient au vers 37. - Notez au vers 57, les louanges à dieu d’avoir donné au poète la souffrance, « divin remède à nos impuretés ». - Le monde du poète est décrit par des champs lexicaux qui s’apparentent aux thèmes de l’élévation, des astres et du monde spirituel (vers 20-28; vers 53-56). - Dans sa prière, le poète évoque la « couronne mystique » du poète que ce dernier gagne grâce à la douleur, « noblesse unique ».Aspects romantiques de Baudelaire. (mythe du poète souffrant). - On a souvent vu dans cet aspect de la poésie baudelairienne, des aspects néo- platoniciens, cette mystique philosophique des premiers siècles de l’ère chrétienne (Plotin): élévation, lumière, rejet du monde terrestre, lieu de corruption de l’âme. - Notez enfin que la poésie de Baudelaire est dualiste: elle repose sur la dualité entre l’âme et le corps, entre l’esprit et la matière. - Eléments de métrique. o Quatrains o Alexandrins o Rimes croisées - composé quand Baudelaire était assez jeune - présent une conception exaltée du poète comme étant sacrifié- martyr - dichotomie entre l’horreur exprimée par la mère à la vue du poète et la description idéalisée que Baudelaire fait→ tension que la mère ne veut pas l’enfant (cruelle) et elle veut laisser l’enfant - les négations de la mère et après les choses positifs pour l’enfant o Champ lexicaux : oiseaux, ambroisie, vent, nuage etc. - Il y a un saut dans le ton o La femme de Baudelaire est cruelle mais apres elle prend soin de l’enfant - Champ lexicaux des thèmes : l’élévation, des astres, du monde spirituel - L’élévation : « enivre de soleil, joue dans le vent avec le nuage » - Monde spirituel : « serein lève ses bras pieux… » - Le poète évoque la « couronne mystique » que ce dernier gagne grâce à la douleur - Les aspects romantiques de Baudelaire (mythe du poète souffrant) - Des aspects néo-platoniciens→ élévation, lumière, rejet du monde terrestre, lieu de corruption de l’âme - Dualiste→ entre l’âme et le corps, entre l’esprit et la matière - o Corps= les choses pourriste l’âme= quelque chose éternel Analysez la représentation de la femme dans Une charogne. - 12 quatrains en octosyllabes et d'alexandrin. - The poet takes a walk with his beloved and concludes that, although time passes, his poetry will immortalize her. - Surtout une comparaison de la femme avec une charogne - Au lieu d’être uniquement belle et odorante, elle est laide, mauvaise et maladive. - Dans ce poème, Baudelaire se souvient d'une promenade faite avec l'être aimé et au cours de laquelle il trouva une charogne, en état avancé de décomposition. S'ensuit alors une transfiguration poétique qui permet au poète de comparer cet objet trivial et dégoûtant à un microcosme vivant en utilisant tous les outils lyriques de la rêverie poétique. Il compare également cette charogne à la femme courtisée, en développant le thème du Memento mori et en lui rappelant que l'amour total survit par-delà la mort. - une locution latine qui signifie « souviens-toi que tu mourras ». L’association de l’érotisme et de la mort (Eros et Thanatos) - Allusions à connotations sexuelles : « jambes en l’air, femme lubrique » - « brûlante » -> double sens, celui de la fièvre qui conduit à la mort, mais aussi celui du feu du désir. - « son ventre » -> siège de la sensualité de la femme - Cynisme des associations verbales désignant l’amour « manger de baisers » Le faux éloge romantique, la vraie comparaison cynique - Multiplication des apostrophes et des désignations romantiques et élogieuses, célébrant la beauté de la femme, divinisée : « reine des grâces, soleil de ma nature, mon ange, étoile de mes yeux » ? reprise des expressions traditionnelles. - Mais opposition au langage cru de la comparaison avec la charogne : « vous serez semblable à cette ordure…horrible infection ». - Women are Baudelaire's main source of symbolism, often serving as an intermediary between the ideal and spleen. Thus, while the speaker must run his hands through a woman's hair in order to conjure up his ideal world, he later compares his lover to a decomposing animal, reminding her that one day she will be kissing worms instead of him. His lover is both his muse, providing ephemeral perfection, and a curse, condemning him to unrequited love and an early death. Women, thus, embody both what Baudelaire called the elevation toward God and what he referred to as the gradual descent toward Satan: They are luminous guides of his imagination but also monstrous vampires that intensify his sense of spleen, or ill temper. The result is a moderate misogyny: Baudelaire associates women with nature; thus, his attempt to capture the poetry of the artificial necessarily denied women a positive role in his artistic vision. - Les Fleurs du Mal comportent quatre cycles dédiés à diverses femmes. Les trois premiers, appartenant tous à la section Spleen et Idéal, consacrent des maîtresses clairement identifiées : la mûlatresse Jeanne Duval28 ; la demi-mondaineApollonie Sabatier29, surnommée la Présidente, présentée comme une madone pure et inaccessible ; enfin, la comédienne Marie Daubrun - Thèmes y compris horreur, répulsion Selon vous, et à la lumière de ce que vous avez lu, qui est le Horla ? Donnez au moins deux possibilités. - http://www.assistancescolaire.com/eleve/4e/francais/reviser-une-notion/le-horla-de- maupassant-m4ftx04 - Les preuves que réunit le narrateur de l'existence d'un « être invisible » peuvent former une sorte de portrait du Horla. o Son corps « ne paraissait point posséder de contours nettement arrêtés, mais une sorte de transparence opaque. o Il boit de l'eau et du lait sans paraître toucher à aucun autre alimen. » o Il semble parfois craintif (« […] il s'était sauvé ; il avait eu peur, peur de moi, lui ! »). - Le Horla, c'est l'Autre, mystérieux, qui cristallise les peurs (« J'ai peur… de quoi ? »). o Son nom même exprime cette étrangeté : hors (de) là, qui fait aussi penser au horsain, mot normand pour désigner l'étranger. - Horla est un vrai être surnaturel. Ils ont donné des exemples d’un esprit qui a promouvoir tout un peuple. Cette esprit fait des actions « humaines » (mange la nourriture), boire du lait. Capable de toucher des autres humains. - Horla est complètement un esprit qui s’exprime dans le narrataire. Pas des caractéristiques, mais encore un être humain qui contrôle le cerveau du narrataire. Qui peut entrer est partir comme il veut. (l’exemple avec le voisin- son cerveaux pouvez être temporellement « captivé ou pris » Aquoi sert la réflexion sur la perception dans Le Horla ? - introspective search is crafted around the failure of a mirror to provide a reflected image and the assessment of the likelihood that the strange events presented in the trilogy are caused either by hallucinations or by a menacing force called Le Horla - this introspective search is articulated using • 1) an increasing number of references first to psychological and then to a combination of psychological and medical indications over the three stories • 2) a mirror which fails to provide an image of the strange creature haunting the protagonist • 3) hallucinations as
More Less
Unlock Document

Only pages 1,2,3 are available for preview. Some parts have been intentionally blurred.

Unlock Document
You're Reading a Preview

Unlock to view full version

Unlock Document

Log In


OR

Join OneClass

Access over 10 million pages of study
documents for 1.3 million courses.

Sign up

Join to view


OR

By registering, I agree to the Terms and Privacy Policies
Already have an account?
Just a few more details

So we can recommend you notes for your school.

Reset Password

Please enter below the email address you registered with and we will send you a link to reset your password.

Add your courses

Get notes from the top students in your class.


Submit