FRE272H1 Quiz: FRE272 devoir 1 cle

118 views2 pages
Published on 21 Dec 2015
School
UTSG
Department
French
Course
FRE272H1
Professor
Page:
of 2
FRE 272 - Devoir no. 1
1) Transcrivez les phrases suivantes en symboles phonétiques. (60%)
a. J'ai toujours cru qu'il était du devoir d'un honnête homme d'obéir aux lois de Dieu et de la nature.
[ʒetuʒuʀkʀykiletɛdydəvwaʀ ɛtɔmdɔbeiʀolwadədjøedəlanatyʀ]
o
b. Ils jouaient aux échecs depuis plus de deux heures quand nous sommes rentrés.
[ilʒwɛozeʃɛkdəpɥiplydədøz nusɔm
uw
c. Ces étudiantes assidues achèteront de nouveaux cahiers pour faire leurs devoirs.
[sez asidyaʃɛtʀ kajepuʀfɛʀlœʀdəvwaʀ]
d. Nous croyons tous que Monsieur Lebrun est un homme très intelligent et bien gentil.
[nukʀ əm
e e ɛ
e. Nous ne pensons pas qu'elles aient raison de vouloir terminer leurs études cette année.
[nunəp skɛlzɛʀɛvulwaʀtɛʀminelœʀzetydsɛtane]
a
f. Ils auront besoin d'un oeuf et d'un peu de beurre pour faire ce gâteau exactement comme il faut.
[ilzo bəzw ded pødəbœʀ
ɔ a
2) Lisez attentivement les deux phrases ci-dessous. Est-ce que l'une des phrases vous paraît un peu
bizarre ? Si oui, laquelle ? Justifiez votre réponse. (20%)
« J’ai appris une nouvelle phrase hier ».
« J’ai appris un nouveau mot hier ».
C’est la première phrase qui est un peu bizarre. L’essentiel de la réponse se trouve à la page 26-27 du
manuel, en particulier la phrase « Chaque niveau d’analyse linguistique impose un répertoire d’unités et
un nombre restreint de règles qui permettent de combiner ces unités. » Au niveau du lexique, il faut
apprendre non seulement les phonèmes et les règles qui permettent de créer des syllabes et des
monèmes/mots, mais aussi les combinaisons qui sont utilisées dans la langue qu’on apprend. La relation
entre signifiant et signifié étant arbitraire, il est impossible de prédire quelles suites de phonèmes iront de
pair avec quelles significations. Il y a donc un nombre plus ou moins fixe de mots dans une langue, et on
peut très bien parler d’ « apprentissage » de nouveaux mots. Par contre, quand on utilise les mots et les
règles de combinaison pour créer des phrases, on utilise un répertoire plus ou moins fixe d’unités et un
nombre restreint de règles pour créer un ensemble potentiellement infini d’énoncés, et il y a très peu de
restrictions sur la création des phrases, pourvu qu'on respecte les règles de combinaison. Les langues
naturelles n’ont donc pas de « listes » de phrases. Quand on entend une phrase qu’on n’a jamais
entendue auparavant, on utilise sa connaissance des mots/monèmes et des règles pour déterminer si la
phrase est bien formée ou non et pour en déterminer la signification, mais il ne s’agit pas d’ « apprendre »
la phrase.