Prince de machiavel dissertation POL2508.docx

9 Pages
91 Views
Unlock Document

Department
Political Science
Course
POL2508
Professor
Francois Charbonneau
Semester
Winter

Description
Yasmine El-Ouedghiri - 6856379 De nos jours, l’application du pouvoir politique diffère d’un régime à l’autre. Ceci est évidemment explicable par l’évolution de la pensée politique humaine à travers l’histoire. D’ailleurs, dans le livre classique Le Prince écrit par Nicholas Machiavel au XVIe siècle, il nous offre sa perception du fonctionnement idéal d’un régime monarchique basé sur des principes spécifiques, parmi eux, la peur. Mais alors, quel peut être le rôle de la peur en politique? Plusieurs passages de son œuvre démontrent que dans un régime, plus spécifiquement dans une principauté nouvelle, la peur est essentielle pour garantir l’obéissance, la sécurité et l’ordre. Pour mieux se situé, vers la fin du XVe et le début du XVIe siècle, l’Italie affrontait une crise politique et il y avait « le traitement des questions de l’urgence et de l’innovation politique » qui était nécessaire pour atténuer la crise florentine et réunifier les territoires. Or, Machiavel a décidé d’offrir Le Prince à Laurent de Médicis comme cadeau dans le but de lui décrire la façon idéale d’acquérir le pouvoir et de le conserver. Il mentionne dans son œuvre la présence de deux types d’États; les républiques, et les principautés dont il se concentra davantage. Les principautés peuvent être héréditaires ou nouvelles, et peuvent s’acquérir « ou 2 par armes d’autrui ou par ses propres armes, et ce par fortune ou par talent.» Les nouveaux États sont toujours plus difficiles à entamer car les peuples s’habituent à leurs anciens coutumes et traditions. Cependant, malgré les différentes principautés nouvelles auxquelles il offre des exemples et des moyens de conquérir, son argument reste que, fondamentalement, un nouveau Prince doit assumer la difficulté et être en possession du volontarisme de fonder le nouvel État 1 Zarka, Yves. (2001) Machiavel, le Prince ou le nouvel art politique, Paris, Presses Universitaires de France, p.7. 2 Machiavelli, Niccolo (1469-1527), Aron, Raymond (1962), Le Prince (De Principatibus), Paris, Librairie générale française, p.16. 1 Yasmine El-Ouedghiri - 6856379 par des moyens sales et immoraux, mais tout en préservant son image comme vertueux. C’est d’ailleurs ce qu’il explique au chapitre XVIII; qu’ « il n’est pas nécessaire à un Prince d’avoir 3 toutes les [bonnes] qualités, mais bien il faut qu’il paraisse les avoir. » Pour Machiavel, le paraître c’est l’être, car il faut satisfaire aux attentes de la population concernant la fortuna. Aussi, il soulève que les guerres sont inévitables en politique et le Prince doit être moitié homme, moitié bête pour savoir les combattre avec des lois et la force. D’ailleurs, il discute à travers ses chapitres, que les armes et la violence sont nécessaires pour un bon prince, surtout lorsque c’est pour un plus grand bien, et ce pour garantir de meilleurs résultats. Pour résumer sa façon de penser en de termes plus simples, Machiavel pensait qu’il faut terroriser un peuple afin de le rendre paisible, mais sans gâché sa bonne image en le faisant. L’exemple parfait qui illustre ceci est au chapitre VII, lorsque César Borgia utilise Remy d’Orques pour terrorisé ses gens, et à la fin le tue pour paraître bon devant son peuple. Aron mentionne dans sa préface que Machiavel aimait la liberté, mais pour débarrasser l’Italie des barbares qui l’on détériorée, « la liberté d’un peuple corrompu aurait été impuissante. » Son œuvre dédiée au Magnifique Laurent de Médicis à l’époque, englobant les recettes pour prendre pouvoir et le conserver, avait donc pour but de lui offrir l’opportunité de remettre de l’ordre en Italie. Le chapitre XXVI, Exhortation à prendre l’Italie et la délivrer des barbares, décrit son intention, et surtout son message lorsqu’il mentionne : « après une si longue attente, l’Italie puisse voir apparaître un 5 rédempteur. » Certainement toutes les qualités requises du prince idéal se résument dans cet 3 Machiavelli, Niccolo (1469-1527), Aron, Raymond (1962), Le Prince (De Principatibus), Paris, Librairie générale française, p.125. 4 Aron, Raymond (1962), Le Prince (De Principatibus), Paris, Librairie générale française, p.6. 5 Machiavelli, Niccolo (1469-1527), Aron, Raymond (1962), Le Prince (De Principatibus), Paris, Librairie générale française, p.182. 2 Yasmine El-Ouedghiri - 6856379 ouvrage et c’est tout à fait logique qu’un pouvoir politique fort aura des résultats plus rapides et fera des citoyens qui s’inclinent à obéir davantage; c’est d’ailleurs ce qui dégage le premier rôle de la peur en politique, celui de l’obéissance. En premier lieu, Machiavel avait bien compris l’importance de la gestion de la peur en politique, surtout pour la fin de l’obéissance. Au chapitre XVII, il explique qu’un prince nouveau doit justifier l’équilibre entre la confiance et la défiance avec son peuple. Ceci crée alors une problématique « s’il est meilleur d’être aimé que craint, ou l’inverse; […] il faudrait être et l’un et l’autre; mais comme il est bien difficile de les marier ensemble, il est beaucoup plus sûr de se faire craindre qu’aimer. » L’amour, d’après Machiavel, est une obligation mutuelle entre les individus méchants, jusqu’au moment où le profit personnel le rompe. De l’autre côté, la crainte se maintient par une peur qui ne quitte jamais, malgré la situation. L’égoïsme naturel de l’humain ne remplacera jamais la peur du danger, qui fait partie de sa nature humaine même. Ceci étant dit, la peur garantit l’asservissement perpétuel, ce qui fera un peuple plus facile à gérer en politique. Cependant, il est crucial que le prince soit seulement craint, et non pas haï; car s’il est haï, le peuple se révoltera contre lui, s’il est seulement craint, il maintiendra son autorité. C’est donc important pour le prince de maintenir l’équilibre entre la peur et la haine, pour que le peuple reste paisible sans qu’il veuille renverser le pouvoir. D’autre part, « un prince doit […] s’efforcer qu’en ses actions on reconnaisse une certaine grandeur, magnanimité, gravité, force, et, envers les intrigues privées de ses sujets, vouloir sa sentence être irrévocable; et qu’il fasse régner de lui opinion telle, que personne ne songe à le tromper ni 6 Machiavelli, Niccolo (1469-1527), Aron, Raymond (1962), Le Prince (De Principatibus), Paris, Librairie générale française, p.118. 3 Yasmine El-Ouedghiri - 6856379 7 circonvenir. » C’est cohérent qu’un prince puissant sera obéit par un peuple qui le craint, donc sa réputation doit se maintenir pour que ses sujets ont peur de sa force, et que leur obéissance ne sera point doutée. Ainsi, cette peur face aux exploits du prince, qu’ils soient véritables ou même des rumeurs infidèles, est essentielle pour que le peuple a confiance en le pouvoir auquel il s’asservit de préserver. Autrement, lorsque qu’un prince démontre sa force durant l’établissement de colonies « ceux qu’il lèse, étant dispersés et pauvres, ne lui peuvent jamais nuire; tous les autres, d’une part n’étant point offensés, demeureront cois et paisibles, et de l’autre sont soucieux de ne pas fauter par peur qu’il ne leur advienne comme à ceux qui ont été pillés. » Ceci s’explique par le fait que lorsqu’un prince fait témoigner sa puissance envers quelques un, les autres seront plausibles de mieux s’aliéner en sa faveur pour éviter des conséquences similaires. Autrefois cette technique était fréquemment utilisée pour décourager les comportements déviants, en démontrant aux gens du public les conséquences auxquels ils devront faire face dans une circonstance où ils n’obéissent pas les règles qui leurs sont imposées. Bref, l’établissement d’un précédent crée une peur essentielle pour garantir l’obéissance. Après tout, l’obéissance est un avantage non seulement pour le prince, mais aussi pour le peuple, car
More Less

Related notes for POL2508

Log In


OR

Join OneClass

Access over 10 million pages of study
documents for 1.3 million courses.

Sign up

Join to view


OR

By registering, I agree to the Terms and Privacy Policies
Already have an account?
Just a few more details

So we can recommend you notes for your school.

Reset Password

Please enter below the email address you registered with and we will send you a link to reset your password.

Add your courses

Get notes from the top students in your class.


Submit