Notes - Sur le bout de la langue.docx

16 Pages
102 Views
Unlock Document

Department
French
Course
FREB44H3
Professor
Karen Lyda Mc Crindle
Semester
Winter

Description
Chapitre 1 : Phonologie et Phonétique - Phonème = sons qui permettent de distinguer des sens différents, joue un rôle distinctif dans la langue - La plupart des langues comptent moins de 50 phonèmes - Paires minimales = deux unités de sons dont la prononciation diffère par un son o Mes vs les o Son vs ton o Balle vs mal - Allophones = variantes du phonème, nombre est infini, les sons qui ne jouent pas un rôle distinctif - Différences dans la prononciation des sons : o Classe social o Origine géographique - Phonologie = étude de fonction distinctive des sons dans la langue, comment les phonèmes se combinent et fonctionnent dans la langue, étude des traits distinctifs (l’absence ou présence d’un trait dans un phonème) - Phonétique = étude des sons du langage indépendamment de leur fonction dans la langue, s’intéresse à : o La production des sons (phonétique articulatoire) o Leur transmission (phonétique acoustique) o Leur perception/réception (phonétique auditive) - Alphabet Phonétique International (API) o Publier en 1888 dans le journal l’Association Phonétique Internationale o Fondée par Paul Passy o Permet la transcription des langues du monde - Signes diacritiques = les diacritiques ajoutent aux lettres pour indiquer dans la transcription que le symbole subi l’influence d’un autre son Chapitre 2 : Caractéristiques du Phonétisme - Tension articulatoire = l’effort déployé par les muscles pendant la production d’un son - Différence entre français et anglais : o Système vocalique anglais à des voyelles brèves et relâchées comme ‘sit’ o Absence des diphtongues : voyelles segmentées comme ‘pay’ en anglais - Aspiration = souffle d’air qui accompagne la production de la consonne comme ‘pear’ en anglais o En français les consonnes ne se sont jamais aspirées - La plupart des sons en français sont produits à l’avant de cavité buccale = antériorité de l’articulation - En français, la voyelle est le noyau de la syllabe - Syllabe ouverte = se termine par une voyelle prononcée et peut être formé par o Une voyelle comme eau /o/ o Séquence de consonne et voyelle comme beau /bo/ o Séquence de consonne + consonne + voyelle comme gros /gRo/ o Séquence de consonne + consonne + semi-consonne + voyelle comme pluie /plᶙi - Syllabe fermée = se termine par une/plusieurs consonnes. Formée par : o Une séquence : voyelle + consonne comme or /ᴐr o Séquence : voyelle + consonne + consonne comme harpe /aRp/ o Séquence : voyelle + consonne + consonne + consonne comme muscle /myskl/ - En français il y a plus des syllabes ouvertes que les syllabes fermées - Base de découpage syllabique = rattacher toute consonne/semi-consonne intervocalique (entre 2 voyelle) a la voyelle qui suit Règles de découpage des syllabes - Groupe consonantique formée des consonnes /p, t, k, b, d, g, f, v/ suivi de /R/ ou /l/ doit se rattacher à la voyelle qui suit : appris = /a-pRi/ - Groupe formée d’une seule consonne suivie d’une semi-consonne /j/ᶙ/w/ doit se rattacher à la voyelle qui suit : papier = /pa-pje/ - Groupe formée de la consonne /s/ suivie d’une autre consonne /sk/sp/st/ peut se rattacher à la voyelle qui le suit : aspire = /a-spi-Re/ - Groupe de deux consonnes autre que ceux indiqués en 1) et 2) et 3) sera découpé entre les deux consonnes. Deuxième consonne s’attachera à la voyelle qui la suit : parti = /paR-ti/ - Groupe de 3 ou 4 consonnes sera découpé après la première consonne : actrice = /ak- tRis/ - *See pg 14 Consonnes finales en français - Toutes les consonnes finales ne sont pas prononcées = consonnes muettes o Paix o Estomac - Quelques consonnes finales sont prononcées o Lac o roc - Fonction grammaticale : o Indiquer si l’adjectif, nom est féminin ou masculin o Indiquer le nombre (singulier/pluriel) du nom, adjectif, verbe o F Chapitre 3 – Caractéristiques Prosodiques du Français - Syllabe accentuée = syllabes qui s’étendent mieux que d’autres i.e. ordinateur - Accentuation = la mise en relief d’une syllabe dans une unité comme le mot ou le syntagme, correspond à une proéminence d’énergie articulatoire (augmentation de la durée) o Accentuée = plus long, pas plus de force - Accentuation marqué par [‘] - Le français accentue toujours la syllabe finale du mot/groupe - Accentuation peut servir à mettre l’emphase sur une unité qui ne serait normalement pas accentuée, souligner élément important dans le message i.e. C’est FANtastique - Accentuation d’insistance = montée brusque de l’intensité, marqué par [‘’] - Groupes rythmiques = groupes d’une ou plusieurs syllabes dont la dernière seulement est accentuée, forme une unité de sens qui peut être marqué par une pause [,] or [……] or [.] - Rythme = répétition a intervalles réguliers d’un élément o En français marqué par le retour de syllabes accentuées ainsi que par le nombre de syllabes contenues dans les groupes rythmiques o Débit correspond au nombre de syllabes par seconde - Nombre de syllabes dans un groupe rythmique varie entre 3 et 7 selon le type de discours *Intonation = Pg 24 Chapitre 4 : Production des Sons – L’Appareil Phonatoire - Appareil phonatoire = les organes impliques dans la production des sons par la modulation de l’air expiré par les poumons (organes phonatoires/articulatoires) - Appareil respiratoire = organes sous-glottiques : situe au-dessous du larynx dans la glotte o Comprenant les poumons, le diaphragme, la trachée artère o Assure la respiration o Inspiration = air arrive aux poumons o Expiration = air est chasse des poumons o Régulièrement inspiration et expiration sont égales o En parlent, l’inspiration est plus rapide que l’expiration - Poumons = corps élastiques situe dans la cage thoracique o L’inspiration – se gonfle de l’air o Expiration – se vident de l’air - Diaphragme = muscle entre la cavité thoracique et abdominale - En respiration normale, le volume de l’air inhale est environ 3L - Respiration forcée, le volume de l’air inhale est environ 5L - Tout l’air n’est pas expire - La plupart des sons sont produits pendant l’expiration - Trachée artère = tube cartilagineux par laquelle l’air arrive aux poumons ou il est expulse des poumons - Larynx = essentiel dans la phonation (production de la voix, le langage articule) - Aryténoïdes = deux petits cartilages en forme de triangles - Épiglotte = ouvre/ferme le larynx, quand on parle il est relevée pour laisser passer l’air - Larynx protège les cordes vocales - Cordes vocales = mouvements sont à cause de pression sous-glottiques, s’ouvrent/se ferment à un rythme rapide - Mouvement d’ouverture des cordes = un cycle - Nombre de cycles dépend sur le timbre de voix de personne o Bébé = 400 cycle/second o Homme adulte = 120 cycle/second o Femme adulte = 220 cycle/second - Glotte = espace entre les cordes - Voisement = vibration des cordes o Ces sons = voises ou sonores - Voyelles = vibrations = toutes voisées - Consonnes = quelques voisées Cavités supra-Glottiques - Page 36 Chapitre 5 : Caractéristiques Articulatoires des Voyelles - Système vocalique du français comprend 16 phonèmes vocaliques o 12 voyelles orales o 4 voyelles nasales La Langue (Tongue) - Pour /i/ la langue déplace vers l’avant de la bouche - /u/ elle se massera dans la partie postérieure de la bouche - Peut montrer et descendre dans la cavité buccale : /i/ vs. /a/ La luette (Uvula) - Mobile : Peut s’abaisser ou se relever - La luette intervienne pour définir le caractère oral ou nasal de la voyelle - Pendant la production d’une voyelle orale comme /a/ la luette se relevai est empêché l’air de pénétrer dans la cavité nasale - La luette est toujours abaisse pour les voyelles comme /a/ Les Lèvres (lips) - Les voyelles /i/ et /y/ se distingueront l’une de l’autre par la position des lèvres Classification Articulatoire des Voyelles La position de la luette - Position de la luette constitue un critère important dans la définition du mode d’articulation (oral/nasal) des voyelles et consonnes - Voyelles orales = les sons vocaliques ou l’air est expire uniquement par la bouche - Voyelles nasaux = seulement 4 en français, constitue un abaissement de la luette o œ̃ o ɛ̃ o ɔ̃ o ɑ̃ Position de la langue - définir les voyelles en fonction de leur zone d’articulation - antérieures – voyelles articulées a l’avant de la bouche o i.e. /i, e, ɛ, a, ɛ,̃ œ/̃ - Médianes o /y, ø, œ, Ə/ - Postérieures = articulées dans la partie postérieures de la bouche o /u, o, ɔ, ɑ, ɔ,̃ ɑ/̃ - Degré d’élévation de la langue détermine l’aperture/ouverture des voyelles - Degré d’aperture réfère à la distance qui sépare le palais de la partie la plus élevée de la langue Position des lèvres - Permet de distinguer les voyelles arrondies des voyelles non-arrondies - Voyelles arrondies = produites avec un arrondissement (rounding) des lèvres o Plus fort arrondissement = /u, y, o, ɔ, ɔ/̃ o Plus légère = / ø, œ, œ,̃ ɑ, ɔ,̃ ɑ/̃ - Voyelles non-arrondies = étirement (stretching) des lèvres ver l‘extérieur o Voyelles étirées/écartées = /i, e, ɛ, a, ɛ/̃ - /Ə/ = lèvres sont neutres Trapèze Vocalique - Cote gauche représente l’avant de la bouche - Différents degrés indique les degrés d’élévation de la langue Chapitre 6 : Caractéristiques Articulatoires des Consonnes Les Cordes vocales - Peuvent s’écarter (move away from each other) ou s’accoler (move together) - Voyelles = sons voisées = toujours accolées - Consonnes – glotte (glottis) peut être fermée ou ouverte La Langue - Contribue à bloquer l’air expire ou a le forcer dans un passage étroit La Luette (uvula) - Peut s’abaisser (lower) ou se relever pendant la production d’un son - Quand il s’abaisse, une partie de l’air passe par la cavité nasale et générant une résonance caractéristique des sons nasaux - Si le palais mou se relève (moves up) l’air passera seulement par la cavité buccale et la consonne produite sera orale Les lèvres - Pour les voyelles, la position des lèvres permet de distinguer entre voyelles arrondies et non arrondies - Consonnes = lèvres peuvent contribuer à entraver (hinder) le passage de l’air expire pendant la production du son consonantique - Semi-consonnes = arrondissement de /w/ et /ɥ/ permet de distinguer entre /j/ et /ɥ/ Mode d’Articulation des Consonnes - Réfère au passage de l’air expire dans l’appareil phonatoire - Dans les cas des consonnes l’ait ne peut pas circuler librement car il rencontre des obstacles aux niveaux des cordes vocales et des cavités supra glottiques - Catégories o Voisées OU Sourde o Orale OU Nasale o Occlusive OU Constrictive Consonnes Voisées et Sourdes - Pendant la production des sons, glotte peut être ouvert ou fermée - Quand la glotte est fermée, l’air expire exerce une pression qui écarte (pushes them apart) les cordes vocales alors accolées (and then pushes them back together) et les fait vibrer - Consonnes voisées aka sourdes = consonnes produites avec vibrations des cordes vocales - Consonnes non voisées aka sourdes = quand la glotte est ouverte, l’air expire passe sans provoquer de vibrations des cordes vocales Consonnes Nasales et Orales - Uvula peut abaissée ou relevée quand l’air parvient aux cavités supra glottiques - Si la position de la luette permet à l’ai de passer par la cavité nasale, la consonne sera produite avec une résonance nasaux - Consonnes nasales : o /n/ = [panne] o /m/ = [manteau] o // = [montagne] - Consonnes orales : o Toutes les autres consonnes o Quand l’air expire passe entièrement par la cavité buccale Consonnes Occlusives et Constrictives - Occlusion = l’air est bloqué a un point de la cavité buccale, fermeture complète a un point du conduit vocal. L’air est bloqué puis relâché - Constriction = resserrement du passage de l’air a un point du conduit vocal. L’air continue de s’écouler mais il est force dans un conduit étroit Ch. 6 : Caractéristiques articulatoires des consonnes - le système consonantique - consonne occlusive - barrage total (/t/, /d/, etc.) - consonne constrictive – barrage partiel (/s/, /z/, etc.) (Voir p. 50 du manuel) 4 critères des consonnes: 1. La sonorité / le voisement - l’opposition sourdes/sonores (non-voisées/voisées) SOURDES SONORES /p/ /b/ /t/ /d/ /k/ /g/ /f/ /v/ /s/ /z/ /ʃ/ /Ʒ/ - uniquement une forme sonore: /l/, /R/, /m/, /n/, /ɲ/ + // anglais 2. La nasalité - l’opposition orales/nasales - voyelles orales /a/, /o/, /i/ - consonnes orales /p/, /t/, /d/, /R/ - voyelle nasale /ɔ̃ / - consonne nasale /m/, /n/, /ɲ/ (// anglais) Les articulations consonantiques - traits articulatoires propres aux consonnes: 3. La zone d’articulation Labiale – bilabiale, labiodentale Dentale - apico-dentale, apico-alvéolaire (ou alvéolaire) Palatale - palato-alvéolaire, (dorso)/médio-palatale Vélaire - uvulaire (+ pharyngales et glottales en ang.) Uvulaire (type de vélaire) 4. Le mode d’articulation - correspond au traitement subi par l’air expiré pendant la production d’un son articulé - consonnes occlusives – barrage total Ex. /p/, /b/, /t/, /d/, /k/, /g/, etc. - consonnes contrictives - barrage partiel Ex. /s/, /z/, /f/, /v/, /ʃ/, /Ʒ/, etc. 4.1. Occlusives - sourdes (/p/, /t/,/k/) ou sonores (/b/, /d/, /g/) (/m/, /n/, /ɲ/ + //) - les sonores sont orales (/b/, /d/, /g/) ou n
More Less

Related notes for FREB44H3

Log In


OR

Join OneClass

Access over 10 million pages of study
documents for 1.3 million courses.

Sign up

Join to view


OR

By registering, I agree to the Terms and Privacy Policies
Already have an account?
Just a few more details

So we can recommend you notes for your school.

Reset Password

Please enter below the email address you registered with and we will send you a link to reset your password.

Add your courses

Get notes from the top students in your class.


Submit