Class Notes (834,026)
Canada (508,290)
French (155)
FREC48H3 (9)
Lecture

Sessions 10 & 11 - Plan de cours - 2014 (le 26 mars)-2.doc

9 Pages
136 Views
Unlock Document

Department
French
Course
FREC48H3
Professor
Sylvia Mittler
Semester
Winter

Description
K. McCrindle FREC48H – Sociolinguistics of French Cours de trois heures Sessions 10 & 11 – Plan de cours 2014 (le 26 mars) Révision (Session 8 & 9) quelles sont les conséquences d’expansion de l’anglais? - ça va affecter le monde entier - les langues se mélangent, l’alternance linguistique, les gens qui partagent, qui sont entre deux ou plusieurs langues - on perd quelques langues dans le monde= le mort de langues, l’influence de l’anglais ça tue les langues - devient entre la langue et la culture, on risque de perdre la culture aussi - on voit aussi avec le désire partout dans le monde d’étudier l’anglais, il y a des implications? i.e. chinois qui parle uniquement mandarin, pour trouver un travail dans le marché des affaires et travaillé dans une compagnie internationale, doit apprendre anglais formellement - on a plus des changent entre les pays - deux types de résistance contre l’anglais 1. formelle – pour protéger une langue surtout quand il y a une autre langue qui a une influence très dominante i.e. l’académie françaises, la francophonie (uniquement pour le français)–« pour protéger la langue française dans le monde dominé par l’anglais 2. informelle – au lieu de créer les lois ou organisations formelle, c’est plutôt le choix des gens. i.e. Kenya- beaucoup de région dans lequel il y a des communauté basé sur les tribus historiques chacune avec une langue nationale historique différente. Alors les gens vont parler la langue de leur communauté. Il y a aussi la présence de l’anglais, mais il y a aussi une autre langue. Certains veulent parler l’anglais, ces gens veulent sortir de Kenya. Les gens qui vont rester ont le choix entre la langue de la région et d’une autre langue qui est kiswahili. Le Kiswahili, c’est comme une langue de l’Afrique de l’est qui vient d’une sorte de lingua franca. Beaucoup de gens qui parle Kiswahili ont décidé de faire le mouvement dans la région. Au lieu de parler l’anglais, les gens de Kenya ont encouragé de parler Kiswahili, mais les gens intéressent toujours en anglais. Le réaction informelle dans ce cas est quand les gens disent je préfèrent parler le Kiswahili. Qu’est-ce qu’on voit au Québec? Un rapport entre al situation politique et la langue. Si on est membre de parti-québécois et on veut parler le français, pourquoi? -quelles sont les indications que les québécois francophones fassent à l’expansion de l’anglais? --» on ne veut pas devenir une minorité. Il y a beaucoup de tension entre les anglophones et les francophones et puis, il y a un désir chez les gens qui soutien parti-québécois d’encourager l’usage de français uniquement une des conséquence : la mort des langues il y a une langue vivante, une langue morte et il y a des langues qui est entre les deux appelé moribond. Il y a beaucoup de langues maintenant qui sont moribonde. Trois processus dans la mort de la langue – qu’est ce qui se passe/cause dans la mort de la langue 1. une société/communauté bilingue plurilingue et il y a une langue qui domine sur les autres. Il y a généralement une langue dominante et une/plusieurs dominées. i.e. l’anglais qui domine et la possibilité d’éliminé les autres i.e. la création de nouveau mots japonais en employant des mots anglais comme department, ils sont crée « départo » qui ressemble un mot japonais mais il vint de l’anglais. Est-ce cela veut dire qu’on perd le Japonais et qu’il va mourir? Pas plutôt, mais risque de mourir après plusieurs générations. i.e. Japon, singlish-taglish, etc. 2. on a une langue qui est comme le parent de plusieurs langues filles. i.e. Latin est le père des langues romains i.e. français, le portugais, l’italien 3. on voit la disparition de la communauté, de la culture et avec tout cela on perd également la langue. Ça se voit très souvent et plus en plus rapidement dans le monde i.e. à la langue provençale au sud de France (les langues régionales) ou les langues aborigènes -bilinguisme si on est à l’extérieure du Canada, ils pensent qu’on est bilingue la réalité certains gens sont bilingues on a le bilinguisme régionale d’autre pays qui est connue comme bilingue- la Belgique ( la dialecte néarlandais et le français). Il y a aussi le même genre de problème politique comme au Canada la diglossie est un type de bilinguisme qu’est ce qui est particulier? C’est le statut de la deux langue qui est en question. Il y a une langue qui est connue comme la langue supérieure, qui est connue comme la langue H(igh) et puis il y a la langue qui ayant une statut inférieure, la langue L(ow) -les gens parlent les deux langues, mais une langue est utilisée dans les situations formelles et l’autre dans des situations informelle. i.e. l’arabe – l’usage de l’arabe dans les pays Maghreb i.e. l’arabe classique et l’arabe standard (différent dialecte) Caraïbe- Guadeloupe- les gens parlent le créole et français. On emploi le français dans les écoles au travail dans les situations formelles. Avec la famille, au café on va parler créole. La différence c’est fonctionnel. Où on est Choix de la langue -l’alternance linguistique, le mélange de la langue et le changement de la langue L’alternance linguistique – si on est bilingue/plurilingue et puis on change la langue pas 2 formellement, mais utilise une langue dans une contexte/situation i.e. anglais à l’école, français dans les cours de français et une autre langue à la maison. -changer la langue selon les locuteurs avec qui vous êtes Le mélange de la langue est généralement vous êtes avec les gens qui ont également une compétences de la même langue et mélanger les deux. Même à l’intérieure de la conversations ou bien de la phrase. i.e. certain mots en tamouls et certains mots en anglais. Cela dépend avec qui vous êtes Le changement linguistique- c’est relié à la mort de la langue -la première génération immigré qui vient parlent couramment la langue maternelle de pays d’origine et puis, avec chaque génération, généralement, on parle moins à moins le langue d’origine. Après plusieurs générations on parle beaucoup moins de la langue d’origine. i.e. les italiens dans la régions de GTA vont dire qu’ils sont italiens sans avoir la connaissance de la langue ça dépend de la communauté parce que dans certaine communauté les parents veulent que leurs jeunes parlent leur langue Session 10 - Normes linguistiques; politique linguistique; planification linguistique La norme et les normes Ce sont des théories qui viennent directement de sociologie Norme – c’est normal, ce n’est pas normal. Ce que la plupart de la société trouve acceptable, conduit régulière. Le comportement régulier d’un groupe. En effet c’est un système de valeur qu’on sert d’habitude ce qu’on doit faire ce qu’on ne doit pas faire. Ce qui est normale pour elle n’est peut être pas normale pour nous. C’est idée est qu’on a créer des valeurs, des attitudes qui sont dites normales pour une société en questionne. - au niveau individuel – norme d’individu. Si elle dit que ceci est normal pour moi, mais pas normale pour vous. Qu’est-ce qui influence cette différence? L’âge, certains mots i.e. yolo. Ce sont des modes de comportements -on apprend dès un jeune âge ce qui est normal et pas normal, ça suivre des règles de la société. Les parents vont dire aux enfants, il faut dire merci, SVP l’habitude il n’est pas normale de taper sur la table de diner, mais pour un bébé ou enfants de trois ans c’est peut être normale. - au niveau social – on prend ses principes en considérations et puis on parle des normes linguistiques si on parle avec un accent franco-ontarien, c’est normal dans cette région mais pas en Québec Avec un ami on parle une certaine façon qu’avec une autre On utilise la langue différente pendant qu’on fait des activités différentes aussi- par exemple avec les sports soccer devient plus en plus populaire au Canada c’est à cause des immigré qui ont créer d’influence La cuisine 3 Norme linguistique- est associé avec quel dialecte on parle, quelle langue on va choisir - situationnelle – il n’est pas normal pour des journalistes, politiciens, écrivains, publicistes en générale d’employer certains mots. i.e. un ministre fédérale carole Harris qui était membre de partie-libérale et qui a quitté ce partie pour devenir une politicien indépendante. Trop souvent devant les média, elle a dit « damn les americans, i hate the bastards » si on est un ministre fédérale, ceci n’était pas acceptable, mais elle était la seule à l’époque de dire honnêtement qu’elle n’aimait pas G.W. Bush et les américains. Même si on pensait cela ce n’était pas normale de dire cela il y a certains niveaux de la langue. Est-ce qu’il faut employé le standard ou est-ce qu’il faut employer les dialectes régionales. i.e. son ami professeur, il est québécois, mais quand il parle, il parle assez standardisé dans une domaine d’académique. Il parle bon bien sur avec un accent québécois, mais sans employer des jurons par exemples. Une fois, il était dans un café, parlait professionnellement et à un moment donné quelqu’un est entrer dans le café qui était également québécois, immédiatement il a changé la façon de parler pour employer avec un accent très québécois, des expressions idiomatiques. norme absolue –complètement independent de la situation. C’est touours normal pour utiliser le standard les normes qui peuvent changer selon le contexte, selon la situation - norme individuelle - norme sociale ce sont des normes de règles de grammaire. - norme prescriptive (règles) - C’est plutôt ce qui est correcte que ce qui est acceptable. - norme d’usage (statistiques) – collecte des données. Par exemple, employer le mot tabernacle c’est normale chez certaines personnes au Canada, mais pas normale pour un français de France - normalisation – « isation » veut dire un processesus. C’est un processesus par lequel un usage linguistique devient normal. i.e. une expression idiomatique, au début c’est un nouveau terme et peu à peu cela devient normale i.e. yolo, sweet, that’s sick devient une  expression bien connu par beaucoup de gens) - un début, péri
More Less

Related notes for FREC48H3

Log In


OR

Join OneClass

Access over 10 million pages of study
documents for 1.3 million courses.

Sign up

Join to view


OR

By registering, I agree to the Terms and Privacy Policies
Already have an account?
Just a few more details

So we can recommend you notes for your school.

Reset Password

Please enter below the email address you registered with and we will send you a link to reset your password.

Add your courses

Get notes from the top students in your class.


Submit